Couple discutant avec un agent immobilier

Contracter un crédit immobilier peut rapporter… de l’argent

Posté le: 31/03/16

L’histoire de crédit est en train d’inverser depuis que le taux du crédit immobilier a atteint le niveau le plus bas de l’histoire (taux négatif), car les banques paient maintenant une somme d’argent aux emprunteurs. Certains débiteurs danois et belges ont déjà vécu cette expérience heureuse, selon le rapport du Wall Street Journal, pendant que d’autres établissements bancaires français sont en train de suspendre leurs offres de prêt immobilier à taux variable. Suivez les détails.

C’est le cas pour le Danemark et la Belgique

credit immobilier 500euros

Certains débiteurs danois et belges qui ont emprunté un crédit immobilier à taux variable dans le passé gagnent maintenant de l’argent, car les taux sont passés au niveau zéro ou sont négatifs. Au lieu de payer des intérêts à leurs banques chaque fin du mois, ce sont ces dernières qui leur rendent de l’argent après calcul de la différence. Quelque 758 débiteurs danois ont joui de cette situation en 2015 de la part de Realkredit Danmark. Et, c’est au tour des Belges maintenant d’en profiter surtout ceux qui ont souscrit leur prêt avant 2012. Ils peuvent, par exemple, gagner 10 euros tout en ne payant que 490 euros au lieu de 500 euros.

Ce sont les Taux directeur de la Banque centrale européenne et de l’Euribor à 3 mois qui influencent égativement les taux variables du crédit immobilier. Le refuge des taux débiteurs dans la zone négative crée maintenant des paradoxes. Nombreuses sont les banques qui soulignent, en fait, que les taux d’intérêt débiteur ne peuvent pas diminuer au-dessous de 0%.

L’on se demande si les emprunteurs français vont en bénéficier

emprunt immobilier

Les emprunteurs français ne profitent malheureusement pas encore de cette situation, car certaines banques refusent catégoriquement le prêt immobilier à taux variable ou émettent des conditions décourageantes. En outre, il n’y a que très peu de Français qui ont souscrit leur prêt immobilier à taux variable face à plus de 99,6% qui souscrivent les leur à taux fixe. Mais, certains débiteurs qui se sont endettés en 2007 ont appris de leurs prêteurs que les taux de leurs prêts sont devenus 0% au lieu d’un taux variable de 4,20%.

Les banques françaises sont ne proposent plus, maintenant, le crédit immobilier à taux variable face à l’Euribor estimé à -0,30% environ. C’était lors de la crise économique et financière de 2008 qu’elles sont très tentées à proposer le prêt immobilier à taux variable, car le taux sur le marché s’affichait à 4% et elles s’attendaient encore à cette période que ce taux remonte encore davantage. Les seuls emprunteurs français qui peuvent espérer de tirer quelque chose sur cette situation sont ceux qui avaient souscrit leurs prêts à taux variable sans limite à la baisse depuis plus de 10 ans. Attention toutefois, car cette situation peut ne pas durer pour une éternité, une fois que l’Euribor augmente sur le marché financier, l’emprunteur devra normalement payer ses intérêts comme auparavant au créditeur.