SCPI

SCPI à crédit : un placement immobilier de choix ?

Posté le: 13/03/17

La Société Civile de Placement Immobilier est un placement financier dans l’immobilier d’entreprise qui permet aux investisseurs d’acquérir et de mettre en location des bureaux, des entrepôts et des biens commerciaux sans y consacrer tout leur patrimoine. Rendement intéressant, fiscalité avantageuse? Etat des lieux.

Le dédouanement de la gestion du bien

L’avantage principal de ce type de placement est qu’il évite d’être contraint par la gestion du bien. Elle est confiée à un gestionnaire immobilier qui assurera toutes les démarches. En contrepartie de l’achat des parts, il assure la gestion locative du parc et reversent aux souscripteurs une quote-part des loyers encaissés. En d’autres termes, l’entretien et les changements de locataires seront à la charge du gestionnaire. L’investisseur, l’associé de parts de SCPI, n’aura qu’à percevoir ses revenus.

Quatre types d’investissements peuvent être effectués :

– l’achat de SCPI en pleine propriété avec de l’épargne disponible

– l’achat de SCPI à crédit, afin de déduire les intérêts d’emprunt

– l’achat de la nue-propriété de parts de SCPI.

– l’achat de l’usufruit de parts de SCPI.

La S.C.P.I. à crédit, un avantage fiscal et à l’emprunt

Les S.C.P.I. sont néanmoins fortement imposées. Contrairement au crédit immobilier où la déduction est directe, il faut s’assurer que les intérêts sont déductibles des revenus fonciers. Les loyers sont taxés comme des revenus fonciers. Pour bénéficier d’un régime fiscal plus favorable, il est possible d’acheter des parts de S.C.P.I. à crédit. Le taux d’emprunt étant plus faible et les rendements élevés cela permet de couvrir une partie des mensualités du crédit.

Le capital investi dans une S.C.P.I. n’est pas garanti. D’une part, il faut savoir qu’elles sont généralement difficiles à revendre, en terme de rapidité mais également à la valeur des parts indiquées. D’autre part, la valeur du placement évolue dans le temps, en relation étroite avec l’état de la conjoncture immobilière. Cette conjoncture suit des cycles successifs, avec des phases à la hausse et à la baisse. Des évolutions susceptibles d’entraîner une baisse de valeur des parts.

L’avenir solide du placement S.C.P.I

Les S.C.P.I. semblent, tout de même, assez insensibles aux cycles des marchés de bureaux et de commerces. Depuis vingt-cinq ans, elles s’imposent comme un véritable placement dont l’efficacité n’est plus à prouver. Elles délivrent une performance annuelle moyenne supérieure à 5 et leur marché « pèse » environ 35 milliards d’euros. Un avenir tout tracé. Non seulement l’appréciation du patrimoine entraîne une revalorisation des parts sur le long terme, mais il est également possible de les acheter à crédit et de les placer dans un contrat d’assurance-vie.

En conclusion, les SCPI, et plus particulièrement les SCPI à crédit,  sont à favoriser par les personnes qui souhaitent préparer leur retraite et ne souhaite pas vendre avant longtemps. Malgré un taux d’imposition élevé et des variations liées à la conjoncture immobilière, elles restent un bon placement.