rachat de credit immobilier

Quand la période est favorable au rachat de crédit immobilier…

Posté le: 8/09/18

Lorsque la courbe d’évolution des taux d’intérêt est descendante au point de favoriser le rachat de crédit, on aurait raison d’en profiter. Ceux qui ont un prêt immobilier en cours depuis trois ans, tout au plus, y trouvent leur compte.

Les taux d’intérêt du crédit immobilier ont connu une augmentation progressive depuis 2017. Un léger reflux a été observé au début du second semestre de l’année 2018. Si le taux le plus bas jusqu’alors a été observé en novembre 2016 (1,40 %), le taux moyen de 1,55 % sur 20 ans, enregistré en mai par VousFinancer, n’y est pas loin. L’avenir peut encore nous réserver d’agréables surprises, espérons-le.

La raison de la baisse des taux du crédit immobilier

Actuellement, le marché de l’immobilier tourne au ralenti. La majorité des organismes de crédit n’atteignent pas les objectifs qu’ils se sont fixés. Ils doivent alors se rattraper malgré la concurrence et l’avènement des nouvelles banques comme Milleis Banque, qui n’est autre que l’ancienne banque Barclays. À sa période de lancement, Milleis Banque casse les prix au profit des meilleurs profils.

L’économie réalisable avec le rachat de crédit immobilier – témoignage

Si vous avez souscrit un crédit immobilier de 300 000 € sur une durée de 25 ans avec un taux de 2,6 % au tout début de l’année 2016, le fait de renégocier votre prêt dans la conjoncture actuelle vous permet d’épargner 37 000 €, et ceci, sans devoir recourir à une assurance de prêt hors banque. Changer de prêteur serait une bonne idée car cela permet de bénéficier de plus de 0,6 point de ristourne. Il serait également avantageux de passer à la renégociation dans la première partie de la durée du prêt.

Relatons ci-après le témoignage de Raoul et Cindy Denis qui vont réussir à faire des économies annuelles de 790 € en procédant à un rachat de crédit immobilier s’élevant à 103 000 € sur 20 ans. Il y a trois ans de cela, le couple a souscrit à ce crédit avec un taux de 2,20 %. Il a conservé la mensualité de 700 €, mais a réduit l’échéance de paiement de 3 ans. Il peut alors économiser 13 400 €, délégation d’assurance comprise.

Quelques conseils

Il est possible, lors d’un regroupement de prêts, de réduire la durée du crédit tout en diminuant les mensualités. On sort ainsi gagnant des deux côtés. Pour trouver le meilleur refinancement, il faut faire jouer la concurrence en allant demander différentes offres et revenir dans sa banque initiale.

Une bonne prévision des dépenses à allouer au rachat de crédit qui, notons-le, a un coût, aidera à mieux gérer l’opération et à mieux apprécier ses bénéfices. Dans les frais de rachat, les frais de dossier et les indemnités équivalentes à 3 mois d’intérêts sont à prendre en compte.

Pour votre information, sachez que chaque société de crédit est dans l’obligation de fournir la fiche ESIS au consommateur pour toute demande de crédit, afin que ce dernier puisse comparer les offres.