Les principes du prêt conventionné

Pour ce qui est de l’achat d’une maison, il est possible de citer plusieurs prêts qui peuvent offrir le financement adéquat. Parmi eux, on retrouve le prêt conventionné, qui permet aux contractants de bénéficier des avantages comme l’APL ou Aide Personnalisée au Logement. Toutes les banques qui ont déjà passé une convention avec le Crédit Foncier de France peuvent octroyer ce prêt conventionné. En fonction de la durée d’emprunt, ce type de crédit peut être contracté par n’importe quel particulier sans aucune condition de ressources.

Que peut financer ce prêt ?

Le prêt conventionné est surtout destiné à financer l’acquisition d’une résidence à titre de logement principal, c’est-à-dire que l’on occupe environ 8 mois dans l’année. Il peut aussi financer l’achat d’un terrain et la construction d’une habitation sur ce même terrain. La seule condition est que la construction de la résidence soit terminée dans les 3 ans qui suivent l’achat du terrain. Les travaux de rénovation, d’amélioration et d’économie d’énergie peuvent également bénéficier de ce prêt conventionné. Enfin, le contractant peut utiliser ce prêt pour financer un logement dédié à la location. Mais à condition que le ce logement soit la résidence principale du locataire.

Définition et caractéristiques du prêt conventionné

Par définition, le prêt conventionné est un moyen de financement destiné à construire une maison individuelle, d’acheter une habitation neuve ou ancienne, de faire des travaux de réhabilitation et d’effectuer une opération de vente-accession. Contrairement aux autres crédits, le prêt conventionné ne nécessite pas de conditions de ressources. Cependant, l’octroi de l’APL ou Aide Personnalisée au Logement est mis en condition par le salaire mensuel du ménage en question. Pour ce qui est du taux d’intérêt de remboursement, celui du prêt conventionné est assez élevé. En effet, ce taux varie de 6,20% à 6,65%, contrairement aux autres types de crédits bien plus bas.

Afin de bénéficier du prêt conventionné, le contractant est soumis à quelques conditions. En effet, le contrat stipule que la personne dispose d’une durée d’un an après l’achat ou la fin des travaux pour habiter sa maison. Evidemment, cette durée peut être repoussée de 6 ans sous conditions. Autres contraintes, le logement ne doit pas être utilisé comme résidence secondaire, ni pour des activités professionnelles ou commerciales. Concernant le montant, le prêt conventionné peut couvrir toutes les dépenses liées à l’achat ou tous travaux d’amélioration. Mais il arrive que, parfois, les banques ne prêtent que 80% voire moins de la somme demandée. La durée du prêt peut s’étaler jusqu’à 35 ans maximum.

Voir également :
– Prêt à Taux Zéro
– Prêt relais
– L’éco prêt à taux zéro
– Prêt à l’accession sociale 
– Le prêt Paris logement 0%