Achetez une maison grâce au prêt à l’accession sociale

Actuellement, de nombreux types de prêts inondent le marché des crédits fonciers. En effet, les banques et autres organismes financiers proposent diverses offres alléchantes pour aider les particuliers dans l’achat, la construction ou la rénovation d’un bien immobilier. Avec le prêt à l’accession sociale, le contractant peut financer la totalité de son projet en toute sécurité. Cependant, quelques conditions sont à prendre en compte afin de bénéficier pleinement de ce prêt à l’accession sociale.

Prêt à l’accession sociale : c’est quoi exactement ?

Le prêt à l’accession sociale peut être défini comme étant un crédit dédié à la construction ou l’achat d’une habitation. Il est à noter que le logement devra être la résidence principale du contractant. Le prêt à l’accession sociale a la possibilité de financer le projet de construction ou de réhabilitation jusqu’à son terme. Ce prêt est compatible avec d’autres produits réglementés, tels que le Plan Epargne Logement (PEL), le Prêt à Taux Zéro (PTZ) ou bien le Prêt Action Logement. Afin de simplifier le remboursement de ce crédit, le prêt à l’accession sociale permet d’accéder à l’Aide Personnalisée Au Logement (APL). Cela constitue un avantage non-négligeable, car l’APL s’étale sur toute la durée du prêt. En optant pour le prêt à l’accession sociale, le contractant pourra jouir des situations fiscales et réglementaires qui permettent une réduction des frais administratifs.

Les conditions du prêt à l’accession sociale

Le prêt à l’accession sociale est destiné à toute personne physique souhaitant devenir propriétaire de leur habitation. Ce type de prêt nécessite des conditions d’éligibilité, telles que l’occupation de la maison en tant que résidence principale, et autres conditions financières en rapport à la situation professionnelle du contractant. En effet, il faut tenir compte des revenus de toutes les personnes qui vont occuper la maison, car le total de ces revenus ne doit pas dépasser le montant du plafond établi par l’organisme de crédit. Ce plafond est défini selon la situation familiale et géographique du client, ainsi que le coût de l’opération. Pour être apte à bénéficier du prêt à l’accession sociale, la personne doit se référer à son revenu fiscal de référence qui se trouve sur l’avis d’imposition de l’année N-2, et le coût total de l’opération divisé par 9. Le montant le plus élevé sera gardé et comparé avec le montant plafond en rapport à la situation du client.

Voir également :

– Pret conventionné
– Prêt relais
– Le prêt Paris logement 0%
Eco-prêt à taux zéro