Les garanties possibles de prêt immobilier

Un investissement immobilier se révèle conséquent et un prêt immobilier représente un gros montant que l’on s’engage à rembourser. Un remboursement qui s’étale sur plusieurs années. Tant pour l’établissement financier que pour l’emprunteur, les garanties se trouvent indispensables. Des garanties qui anticipent sur le remboursement du prêt. Ces garanties sont les suivantes : l’hypothèque, la caution, le PPD (privilège de prêteur de derniers).

L’hypothèque

Il s’agit d’une garantie sur un bien immobilier de l’emprunteur, saisi par le créancier et vendu aux enchères afin de couvrir le montant dû lors du prêt si besoin en est. Une hypothèque est à inscrire au niveau de la conservation des hypothèques par les soins d’un notaire. Un acte notarié qui fait appel à des frais à la charge de l’emprunteur, dont le montant est proportionnel à la valeur du bien hypothéqué. Une charge assez lourde pour l’emprunteur. Cette garantie permet à l’établissement prêteur de se prémunir des impayés grâce à l’argent de la vente. Ainsi l’établissement bancaire est plus enclin à accorder un prêt avec une hypothèque à l’appui. L’hypothèque n’est pas toujours avantageuse pour l’emprunteur. Car même après un remboursement total anticipé du crédit, l’hypothèque est valable selon la durée définie et nécessite une mainlevée d’hypothèque pour  s’en défaire.

La caution

La caution est une garantie assumée par un tiers. Ainsi en cas d’impayés de l’emprunteur, ce dernier se charge du paiement du crédit immobilier. Ainsi il s’agit d’un garant chargé d’assumer les dettes de l’emprunteur. La caution est souvent prise en charge par une société de cautionnement mutuel auquel l’emprunteur verse des fonds dont la commission de caution et le fonds mutuel de garantie. De sorte que la société s’engage à rembourser la dette de l’emprunteur en cas d’impayés et se réserve le droit d’avoir recours légal  contre l’emprunteur. Aussi certaines mutuelles proposent ce service de cautionnement.

Le privilège de prêteur de deniers

De même principe que l’hypothèque puisqu’il permet au prêteur de se saisir du bien de l’emprunteur et de le vendre afin de couvrir la dette si ce dernier n’arrive pas à assumer ses mensualités de prêt immobilier. Et il ne concerne que des biens totalement construits, de l’ancien ou du neuf. Et le PPD est de premier rang et se trouve en priorité même face à une hypothèque. Cela dit il est moins courant qu’une hypothèque et quelques fois vient en binôme avec une hypothèque. Et il nécessite bien sûr un acte notarié.