Les avantages d'un éco-prêt à taux zéro

La plupart des foyers en France ne disposent pas de fonds pour effectuer d’éventuelles rénovations. Afin d’aider ces ménages, le ministère du logement a monté un dispositif visant à octroyer un credit à taux zéro à toute personne physique désirant y recourir, peu importe sa classe sociale. La somme empruntée peut s’élever jusqu’à 30 000 euros, en fonction de la nature et de l’importance des travaux.

Qu’est-ce que l’éco-prêt à taux zéro ?

Ce dispositif fait partie du plan de l’Etat pour une rénovation énergétique et écologique de l’habitat. Les logements financés par ce prêt suivront à la lettre, les normes écologiques en vigueur. Cela a pour but final de réduire les consommations d’énergie, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. L’éco-prêt à taux zéro est octroyé sans aucune condition de ressource règlementaire afin que tout le monde puisse y accéder. Cependant, cet habitat doit être utilisé à titre de logement principal de l’emprunteur. L’éco-prêt à taux zéro est surtout destiné aux propriétaires d’une maison qui a été achevée avant le 1er janvier 1990. Que la maison soit occupée par les propriétaires ou qu’ils la destinent à la location dans les 6 mois suivants les travaux de rénovation, le logement doit obligatoirement porter le titre de résidence principale.

Les travaux financés par l’éco-prêt à taux zéro

Les travaux de rénovation financés par l’éco-prêt à taux zéro sont assez importants, car il s’agit d’optimiser la performance énergétique de l’habitat suivant des normes de qualité. Les sociétés en charge de ces travaux doivent être certifiées RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement. Le financement de l’éco-prêt à taux zéro peut s’agir de travaux d’isolation thermique performants de la toiture, des murs et des parois vitrées. Il est aussi possible de citer les travaux sur le système de ventilation économique, ainsi que l’amélioration des équipements de chauffage par l’utilisation d’une source d’énergie renouvelable. Le montant alloué à ces travaux varie de 20 000 à 30 000 euros. Dans un autre cas, l’éco-prêt à taux zéro peut financer des travaux ordonnés par un bureau d’étude thermique, avec un montant de 30 000 euros. Ces travaux doivent permettre au logement d’atteindre une performance énergétique globale minimale. Le financement de l’éco-prêt à taux zéro peut aussi s’agir d’un assainissement collectif qui ne consomme pas d’énergie, avec un crédit de 10 000 euros.

Voir également :

Pret conventionné
– Prêt à Taux Zéro
– Prêt relais
– Prêt à l’accession sociale 
– Le prêt Paris logement 0%