Discussion with a real estate agent

Ile-de-France : moment propice pour investir dans l’immobilier

Posté le: 1/06/16

Ce début d’année est marqué par une exceptionnelle hausse des volumes de transactions immobilières dans l’Ile-de-France. D’après la Chambre des notaires de cette localité, une augmentation générale de 11 % sur un an booste les espoirs des investisseurs. En effet, une amélioration du secteur s’est faite remarquée depuis sa reprise engagée au printemps 2015. « Une fluidité, des volumes étoffés et des prix qui devraient rester stables » constituent les conditions essentielles de la réussite d’un investissement immobilier en Ile-de-France.

La stabilité des prix : une nouveauté profitable à tout investisseur

La reprise de ces volumes de transactions immobilières, indéniablement influencée par la baisse des taux de crédits immobiliers, n’aboutit pas à une hausse de prix des maisons ou des appartements. Au contraire, selon Thierry Delesalle, notaire à Paris, « nous sommes dans un scénario parfait » avec « une amélioration plus nette pour les maisons (+13 %) que pour les appartements (+10 %), et “malgré une petite inversion, les prix restent stables, ce qui nous fait dire que nous sommes sur un marché sain”. De plus, pour l’Ile-de-France, un léger redressement des prix des logements anciens se fait également apprécié avec un taux de +0,2 % contre près de 0,5 % au plan national.

Le meilleur moment pour effectuer des transactions immobilières

D’après l’analyse des notaires expérimentés de France, l’interminable attente pour la vente d’un bien immobilier ne sera plus constatée. Effectivement, une dynamique projection des ventes immobilières ne manquera pas de susciter les intérêts de tous les vendeurs, ayant patienté plusieurs années avant de concrétiser la vente de leurs biens. Aussi, si le prix était de 8000 euros pour le m² au premier trimestre, une hausse équivalente à environ 8060 euros est estimée pour le mois de juillet prochain dans la capitale. Les volumes de vente commencent dès maintenant à afficher des hausses appréciables : 15 % dans l’Essonne et 7 % en Seine-et-Marne pour les maisons. De même pour les appartements anciens, une vente supérieure à 11 % que les années fastes a également été enregistrée.