emprunt crédit immo

Crédit immobilier : quelle capacité d’emprunt ?

Posté le: 20/03/17

Une question bien légitime que les futurs propriétaires se posent est de savoir à quel montant de crédit ils peuvent prétendre. Le fait est que, malgré la remontée des taux de crédit, le relèvement des barèmes est fonction du profil de celui ou celle qui souscrit un emprunt.

Les jeunes : possibilités et atouts

D’une manière générale, les jeunes sont classés parmi les revenus modestes par les organismes de financement. Selon les calculs empiriques établis par les banques, les jeunes ont un revenu annuel de l’ordre de 23.000 euros. De fait, les atouts des jeunes auprès des banques ne sont pas évalués en termes de revenus mais en termes de perspective de progression et de capacité d’épargne. En moyenne, un jeune primo-accédant peut bénéficier d’un taux de 2% sur 20 ans. Ainsi, dans cet exemple, le jeune peut espérer avoir un crédit compris entre 109.745 euros et 134.539 euros pour un coût de 22.253 euros et 30.341 euros. En couple, les jeunes peuvent relever le montant de leur emprunt de façon substantielle.

Le profil « standard » : des possibilités accrues

Ce qui est communément perçu comme un profil standard est le contractant dont l’apport de revenus est estimé à 30.000 euros à 40.000 euros par an. Les taux sont de ce fait bien plus attractifs car le crédit peut atteindre 227.958 euros à un taux de 1 ,5%, quoique ce taux soit revu à la baisse à mesure qu’on s’éloigne des grandes villes. En couple, les contractants peuvent espérer un taux de 1,45% pour un montant qui se situe entre 290.451 euros et 342.572 euros, suivant la localité de résidence pour un coût de 39.550 euros et 52.429 euros.

Le profil « patrimonial » : des conditions autrement plus avantageuses

Ce profil est dévolu au contractant en situation de consolidation de patrimoine, en ce sens qu’il  (elle) dispose de revenus bien au-dessus de la moyenne, de l’ordre de 80.000 euros par an. Il peut alors emprunter au taux de 1% sur 20 ans.

Le profil « investisseur » est encore mieux loti car, avec des revenus encore plus importants que le profil matrimonial, il a accès à un montant de l’ordre de 892.000 euros. Il bénéficie de la confiance des organismes de financement car non seulement il affiche des revenus conséquents mais il a aussi la propension de gérer son patrimoine par l’investissement.